Chemin de pierres sèches

SENTIER DE LA PIERRE SECHE, ITINERAIRE PEDESTRE PATRIMONIAL

Par ce chemin étaient descendus des blocs de pierre de molasse qui ont probablement servi à la fabricationdes sarcophages paléochrétiens (V°-VI°s.)  entourant le cimetière de Mazan. 

Les ornières laissées à certains endroits dans la roche, résultat comme sur les voies romaines des passages répétés des roues des chariots, étaient aussi destinées à retenir dans les fortes pentes ces charrois transportant les lourdes dalles.

Depuis la plus haute Antiquité, on aménage ces collines et ces pentes. C’est au XI° et  XII°siècles, sous une forte pression démographique que se mettent en place les aménagements en terrasses, ‘bancaus’ en Provence, par épierrage et constructions de murets. Puis viennent les guerres, les famines, les pestes qui ralentissent ce mouvement. Ces constructions, enclos, cabanes, cultures reprennent avec intensité vers 1850. Les cabanes servent aussi pendant les épidémies de peste (ici vers 1628-1631) pour mettre à l’écart les pestiférés des villes et villages. Puis elles servent d’abris ou de remises à outils. Celles qui sont encore en état datent du XVIII°- XIX° siècle. Les grands murs servaient de limites de propriété, d’enclos pour les animaux. Sur le cadastre Napoléonien de 1808 ces ‘bancaus’ abritent des oliviers, de la vigne, des cerisiers, des céréales. Elles sont abandonnées vers la fin du XIX° siècle. La forêt reprend alors sa place.

Construction avec la technique dite de l’encorbellement : pierres plates, brutes ou parfois retaillées, sont posées à plat l’une sur l’autre, légèrement inclinées vers l’extérieur de la construction, chaque pierre s‘avançant un peu vers l’intérieur, par rapport à la précédente.

Attention : Ne pas monter sur les ouvrages en pierre.

Vous êtes sur des terrains privés, merci de respecter ces lieux et de ne pas sortir du sentier.

Suivre les bornes directionnelles et le balisage bleu.

Espace interdit à tout véhicule à moteur

Les chaussures de randonnée sont vivement recommandées.

Ce parcours a été réalisé avec l’accord des propriétaires, le concours de la Mairie de Mazan, la Fondation d’Entreprise du Crédit Agricole Alpes Provence, et la participation des associations mazanaises de protection de l’environnement (ASSEM) et Culture & Patrimoine

 

Départ de la boucle de 6,5 kms

D77 Lieu-dit la Boissière

  • GPS 047604  E5.154310 ou N44°2’51’’37 E5°9’15’’51

Départ de la boucle de 2,5 kms

  • D150 Chemin de la Lauzière
  • GPS N44.036068 E5.167120 ou N44°2’9’’84 E5°10’1’’63 

Le balisage est bleu tout le long du parcours, en pointillés rouge le tronçon de jonction de la boucle de 2,5 kms

Le dénivelé maximum est de 159 mètres.